Quelles sont les origines des bijoux animaliers ?

Au cours de l’histoire, plusieurs figures d’animaux ont été représentées dans les métaux ou dans les pierres précieuses. Cependant, se munir d’un bijou avec un insigne d’animaux n’est plus une simple affaire d’esthétique, mais de symbole. Ces symboles dont les origines sont mythiques, religieuses ou à croyances populaires. Il convient donc de faire un retour aux origines. Quelles sont les vraies origines des bijoux animaliers ? Voici quelques explications.

Des origines naissantes de la préhistoire 

Incruster l’image d’un animal dans un métal ou une pierre précieuse tire ses origines depuis la préhistoire. L’homme garnissait les parois de grottes des images de chevaux et se revêtait de colliers réalisés à partir des dents de bovidés ou des renards. Dans l’antiquité, les Égyptiens mettaient des bijoux généralement en or avec des motifs attribués aux dieux. Il s’agit notamment des scarabées, des serpents ou des faucons.

 De l’autre côté de la Rome antique, c’était le serpent en symbole d’Orient qui ornait les bijoux en signe d’éternité. Nul doute que le dessein des colliers animaliers, puise toute leur signification des époques les plus lointaines. Découvrez plus sur ces origines perlées de sens sur bocachica.fr

Les bijoux animaux : des symboles qui ont traversé l’époque de la renaissance 

Les bijoux animaux sont revenus à la renaissance avec l’usage des perles baroques. Les insignes d’animaux sur ces perles symbolisaient la conquête de nouvelles terres remplies d’animaux mystérieux. Avec la création des empires, l’utilisation des bracelets en serpent refait surface. Avec la venue de Zarafa à Paris, la gent féminine a adopté les bracelets avec les insignes de girafe. Au japon, la tendance était autre. 

On y voyait des pochoirs garnis de coqs, de carpes, de sauterelles ou autres insectes. Avec la révolution de l’automobile au 20e siècle, de nouveaux animaux ont été insérés dans le répertoire ornemental de la bijouterie. Il s’agit notamment des guépards, des lévriers, des gazelles, etc. Tout ceci pour symboliser la grande vitesse typiquement liée aux nouveaux moyens de transport. 

bijoux

Les origines des bijoux animaliers après la guerre mondiale 

Après la deuxième guerre mondiale, le symbole des oiseaux est utilisé pour exprimer la détresse de la France soumise à l’oppression allemande. À la même époque, une maison de bijouterie adopta le signe de la panthère enragée comme symbole de résistance. D’autres grandes marques de bijouterie ont opté pour des oiseaux chantant mis en cage pour exprimer la captivité. D’autres encore ont préféré les abeilles incrustées dans les métaux en signe de liberté.

Les origines des bijoux animaliers de nos jours 

Les bijoux animaux ont traversé les époques et les temps. Ce n’est que les figures qui changent, mais les symboles restent imprimés. Cependant, d’autres animaux refont surface régulièrement dans les répertoires de bijouterie. Ainsi, le papillon que l’on retrouve sur le cadran de la montre de John Isaac, symbolise le caractère éphémère des choses dans le temps. 

Par contre, le symbole du serpent est plus expressif et complexe. Il marque le bien comme étant produit de la terre source de fertilité et à l’opposé il représente le mal signe de trahison de Eve dans le jardin d’Eden. Quand l’on retrouve ce serpent se mordant la queue sur une bague, cela traduit l’amour qui tient hors du temps donc dans l’éternité. 

Articles similaires

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *