Quels sont les avantages de la méditation  avec le yoga ?

La méditation est une pratique spirituelle orientale venue en France dans la deuxième moitié du 20e siècle. Les Orientaux pratiquaient la méditation afin d’avoir la clairvoyance pour améliorer leur rapport avec le monde. Depuis plusieurs années, la pratique gagne de plus en plus la planète. En effet, en plus d’être un moyen de renouer avec le monde, la méditation apporte plusieurs autres avantages dans la vie de ceux qui s’y adonnent.

La méditation favorise le bien-être mental

La méditation permet de diminuer les symptômes du stress et de l’anxiété. D’après une étude réalisée en Belgique sur 400 jeunes de 13 à 20 ans, les signes de dépression, de stress et d’anxiété étaient faibles chez les sujets ayant suivi un programme de mindfullness. 

Le sujet arrive aussi à vivre dans le présent. Ceci lui permet de se départir de l’anxiété et du stress que pourrait lui causer l’obsession pour le passé ou le futur. Cet état d’esprit lui procure plus de calme et de sérénité.

La méditation et la pratique du yoga permettent d’avoir une meilleure aptitude à faire le vide mental et à se relaxer. Le stress et l’anxiété sont réduits à leur plus bas niveau lorsqu’on associe la méditation avec le yoga. L’association des deux favorise la production de cortisol. Cette hormone réduit le stress. 

La méditation renforce la mémoire

En optant pour la méditation pleine conscience, les pratiquants préservent leur mémoire et l’améliorent même. Ce constat est fait notamment chez les personnes d’âges avancés. Une enquête effectuée par Sonia Goulet et Carol Hudon sur des personnes de 60 ans et plus atteintes de trouble cognitif a également confirmé cette thèse. 

Il a été remarqué que les sujets ont gardé leurs capacités mémorielles à l’issue d’un programme de méditation pleine conscience de 8 semaines. Or, au contraire, la mémoire s’est détérioré chez les membres du groupe contrôle pendant la même période.

Selon des chercheurs de Harvard, la méditation augmente le volume de matière grise nécessaire à la concentration dans le cerveau. Ils ont tiré leur conclusion d’une étude qu’ils ont effectuée sur un groupe de 16 personnes inscrites à un programme de méditation de pleine conscience sur 8 semaines. Les sujets ont été comparés à un autre groupe de 17 témoins. Une comparaison des IRM a montré que la matière grise s’accroit dans les régions du cerveau liées à l’apprentissage, la mémoire et le contrôle des émotions.

La méditation diminue la douleur

Faire de la méditation aide aussi à réduire la douleur. Cette affirmation provient de diverses études réalisées dans plusieurs pays. Ainsi, à l’université de Californie, des chercheurs ont effectué une étude sur 12 personnes pratiquant la méditation et 12 témoins.

Les témoins étaient plus sensibles à la douleur que les personnes faisant de la méditation. À leur tour, ces témoins ont aussi appris la méditation transcendantale durant 5 mois et ressenti une baisse de leur réponse cérébrale à la douleur.

bienfait de la médiation

La méditation préserve la santé cardiovasculaire

En 2012, une étude a pris en compte 200 personnes à risque cardiovasculaire. Ces personnes ont reçu une meilleure alimentation, ont fait de l’exercice ou suivi des séances sur la méditation transcendantale. Cette étude a duré 5 ans. 

Les conclusions ont démontré que ces personnes ont vu leur risque d’accident cardiovasculaire diminué de 48 % à la suite de séances de méditation. De même, une étude indienne a prouvé que la méditation favorise la diminution du rythme cardiaque ainsi que celui du rythme respiratoire.

La méditation agit sur le syndrome métabolique

Le syndrome métabolique se caractérise par une résistance à l’insuline et par la présence de facteurs comme l’hypertension et l’obésité. Cet état de choses augmente le risque de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires. 

Selon certaines études, la méditation agit positivement sur plusieurs indicateurs de la santé cardiovasculaire. Il s’agit notamment de la tolérance au glucose, la sensibilité à l’insuline et la pression sanguine. Ce faisant, la méditation fait baisser l’inflammation chronique liée au diabète et aux maladies cardiovasculaires. En méditant, on diminue alors les risques de souffrir du syndrome métabolique. 

La méditation renforce l’immunité

La méditation pleine conscience agit sur les gènes. En effet, d’après une étude les gènes pro-inflammatoires s’expriment moins durant la méditation. Ceci permet à l’organisme de se réparer après un moment de stress. Les techniques du mindfulness seraient aussi plus efficaces pour pallier les symptômes inflammatoires que d’autres interventions comme la musicothérapie.

La méditation prévient la maladie d’Alzheimer

Les personnes faisant la méditation courent moins le risque de développer la maladie d’Alzheimer. Cette maladie est plus présente chez les personnes sujettes au stress, au syndrome métabolique. Grâce à la méditation pleine conscience, ces facteurs sont réduits. Ce sont les premières conclusions de a recherche effectuée par Sonia Goulet et Carol Hudon. 

D’après ces recherches, la méditation pourrait ainsi prévenir ou retarder la survenue de cette maladie. Les informations ont été recueillies auprès de personnes de plus de 60 ans souffrants de troubles cognitifs légers. Ces personnes sont plus exposées à la maladie d’Alzheimer. Les travaux de cette étude sont toujours en cours.

Articles similaires

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *